Puissante, la nouvelle marque de sextoy qui nous veut du bien

Puissante, la nouvelle marque de sextoy qui nous veut du bien
Puissante, la nouvelle marque de sextoy qui nous veut du bien
Derrière Puissante il y a Marie Comacle, 27 ans. Aujourd'hui, la nouvelle marque sort Coco, un vibro pensé pour toutes les femmes, quel que soit leur âge et leur définition du plaisir perso. Un sextoy qu'on va s'arracher. Et la fondatrice nous dit pourquoi.
A lire aussi

Plus qu'un "jouet érotique", Coco est "un véritable accessoire de bien-être". C'est ainsi que le présente sa créatrice, et fondatrice de la marque Puissante, Marie Comacle, sur le site de la campagne Ulule lancée le 17 janvier, qui promeut les deux. Car, elle l'affirme et à lire les études sur le sujet, ça ne fait aucun doute : masturbation et santé sont étroitement liées. Plus on se fait plaisir, mieux on se sent. La faute entre autres - ou plutôt, grâce - aux hormones positives déclenchées pendant l'acte (ocytocine, mon amour), et aux sensations incomparables d'être maîtresse de sa propre jouissance.

Pour promouvoir cette bonne et essentielle parole, et surtout encourager ses paires à se caresser "sans pour autant créer de nouvelles injonctions", insiste-t-elle, la jeune femme écoute les expériences de ses proches. Leurs envies, la source de leurs orgasmes, leurs manques. Et les siennes. Riche de ce savoir et entourée d'expert·e·s, elle conçoit alors un modèle réalisé en silicone ABS médical qui joue sur deux tableaux : la succion du clitoris et la pénétration. Un combo gagnant puisqu'il convient à toutes en laissant le choix d'utiliser une fonction ou l'autre, voire les deux.

Ainsi naît Coco, un vibro tout bleu tout beau, qui se plie et va dans l'eau. Son ambassadrice n'est autre que l'autrice Elsa Wolinski, 47 ans et mère de deux enfants. Dans une interview pour la marque, elle explique d'ailleurs comment elle a abordé sa participation au projet, confiant avoir longtemps considéré le sujet dont il relève comme très tabou.

Elsa Wolinski, ambassadrice de Puissante.

"C'est perturbant, passé 45 ans, de se dire qu'on n'a jamais connu de plaisir seule", évoque-t-elle notamment, avec douceur. "Je crois que Coco, c'est plus qu'un simple objet, c'est aussi un apprentissage pour se connaître mieux. Le plaisir solitaire, c'est de nouvelles sensations. Comme une renaissance. Je peux m'aimer moi et ressentir du plaisir avec moi. Et je comprends mieux le mot 'puissante' maintenant : il y a une forme de puissance à contrôler son propre plaisir".

Des mots forts et réjouissants qui témoignent de la volonté de Puissante de nous vouloir du bien, dans tous les sens du terme. Pour en savoir un peu plus, on a discuté avec son instigatrice.

Terrafemina : Comment vous est venue l'idée de créer Puissante, et donc le sextoy Coco ?

Marie Comacle : J'ai utilisé des sextoys plus jeune et je trouvais ça merveilleux. Ça m'a permis d'avoir mes premiers orgasmes, de découvrir mon corps, de me connaître et surtout de me faire du bien. Mais à l'époque, lorsque j'en parlais à mes amies, elles ne me comprenaient pas trop. Elles avaient une image négative de sextoys, de sex shop érotique et je trouvais ça dommage.

Du coup, j'ai voulu créer une marque qui parle à toutes ces femmes qui, de base, auraient un peu peur, voire honte, d'acheter un sextoy ou ne verraient pas l'intérêt de la masturbation. Pour créer Coco, j'ai échangé avec de nombreuses personnes pour savoir ce qui marchait sur elles, et je suis partie sur un modèle à double fonction : qui "aspire" le clitoris car ça marche très bien, mais qui permet aussi la pénétration. Il y a des personnes qui en ont aussi besoin pour jouir, l'idée était donc de mêler les deux et de laisser aux premières concernées l'option.

Y a-t-il une histoire derrière le nom ?

M. C. : Il n'y a pas vraiment d'histoire derrière le nom du sextoy Coco en lui-même, mais plutôt une envie derrière celui de la marque. "Puissante" représente ainsi tout notre concept : connaître son corps permet de se faire du bien, de prendre confiance en soi et de se sentir puissante. A ce sujet, je pense que le fait d'être "puissante" est indissociable de la connaissance de son corps et de son plaisir.

Comment l'avez-vous conçu ?

M. C. : Comme ça fait des années que j'en parle et que j'ai cette idée en tête, je me suis basée sur de nombreuses expériences racontées autour de moi, ainsi que la mienne. Car après avoir acheté un fameux sextoy aux critiques dithyrambiques - et à un certain prix - qui "aspire" le clitoris, pour finalement qu'il n'ait pas d'effet sur moi, j'ai voulu agir (rires).

Coco, le vibro signé Puissante.
Coco, le vibro signé Puissante.

Choisir Elsa Wolinski comme ambassadrice, qui est mère et a 47 ans, est-il une façon de dire que le plaisir concerne toutes les femmes, pas seulement les plus jeunes, et de s'adresser à toutes ?

M. C. : Exactement. Comme le dit Elsa (Wolinski) dans la vidéo de campagne que nous avons tournée, sa génération a souvent beaucoup plus de mal à en parler que la nôtre. C'est encore très tabou dans ces générations-là. Et ce serait merveilleux que toutes ces femmes qui ne s'y sont pas forcément intéressées découvrent les bienfaits de la masturbation.

On a eu énormément de retours de personnes qui ont des enfants et qui nous remerciaient de la vidéo d'Elsa, qu'elles ont interprétée comme un encouragement à passer le pas. C'est génial de se rendre compte à quel point le plaisir est important. Jouir est essentiel pour la santé mentale, les études le prouvent.

Quels sont les premiers retours sur Coco ?

M. C. : Pour l'instant, comme on compte sur la campagne Ulule pour sa production à plus grande échelle, nous l'avons seulement fait tester à un cercle très proche. Mais on peut déjà dire que les premiers retours sont très satisfaisants !

En quoi le plaisir personnel participe-t-il à la puissance ?

M. C. : Dans son livre Sexpowerment, Camille Emmanuelle dit, pour résumer : "Ayez un orgasme et sortez dans la rue après. Et voyez comme vous êtes". Quand on a un orgasme, on ressent une vraie puissance. Comme ce qu'on peut lire sur l'accouchement naturel, par exemple. Dans le cas de la jouissance, juste après l'acte, on a davantage confiance en soi, ça nous permet de se réapproprier complètement sa sexualité. Et aujourd'hui, c'est très important.

Coco, un sextoy signé Puissante. Premiers envois début mai 2021.