Willow Smith : "Les femmes de couleur n'ont pas la liberté d'être ce qu'elles veulent"

Willow Smith
Willow Smith
Dans cette photo : Willow Smith
L'actrice, chanteuse et activiste Willow Smith dépeint sa vision du terme "féminité", et déplore la façon dont les femmes noires et de couleur sont cantonnées à des stéréotypes réducteurs.
A lire aussi

Willow Smith est l'une des icônes de la Gen Z. Au-delà de ses talents artistiques, l'actrice et chanteuse brandit également un activisme sans concessions, abordant avec détermination les sujets de sexisme et de racisme auxquels elle a été largement confrontée.

Dans une interview pour le magazine Glamour UK, la jeune femme de 20 ans (fille de Will Smith et Jada Pinkett Smith) se livre avec authenticité. Elle revient, entre autres, sur d'anciens propos face aux réactions étonnées qu'elle a reçues pour la simple raison, qu'en tant que femme noire, elle produit des sons punk-rock et métal, au lieu d'interpréter des morceaux aux sonorités R'n'B. Des stéréotypes "paresseux" qu'elle dénonce, comme l'effet plus global de telles réflexions.

"Les personnes de couleur, et pas seulement dans le monde du rock, sont sous-représentées en général. Plus précisément, les femmes de couleur. Il ne s'agit pas seulement du rock, même si c'est un espace dominé par les hommes blancs", lance Willow Smith.

"Je pense que je voulais simplement exprimer mon désir et ma colère face au fait que les personnes de couleur et les femmes de couleur n'ont pas eu la liberté d'être ce qu'elles voulaient être, sans être contestées pour cela et remises en question à cause de cela."

"Nous en avons assez d'être attaqué·e·s, violé·e·s"

Elle enchaine sur sa définition de la notion de féminité : "Je pense que la féminité est ce que la femme ou la personne ressent... Quand je pense à la féminité, je pense au fait d'être socialisée en tant que femme, et pas vraiment au fondement divin d'où vient cette énergie", avant d'ajouter avec spiritualité : "La Terre Mère est la mère ultime, c'est d'elle que je tire tous mes conseils de féminité."

Enfin, la jeune femme pointe l'urgence à agir, à déconstruire et à installer l'égalité que le mouvement Black Lives Matter souligne. Elle lâche avec une colère forcément légitime : "Nous sommes écoeuré·e·s et fatigués·e·s. Nous en avons assez d'être mis·e·s de côté, attaqué·e·s, violé·e·s, et que personne ne s'en soucie. Nous en avons tout simplement assez." Et de conclure : "Honnêtement, c'est aussi simple que ça à un moment donné." A bon entendeur.