Jackie Kennedy, polar féministe, sexe à gogo : 8 livres à embarquer dans notre valise

Les livres, les meilleurs compagnons de vos vacances.
Les livres, les meilleurs compagnons de vos vacances.
Les livres seront toujours vos meilleurs compagnons de vacances. Et autant vous dire qu'il y en a beaucoup à découvrir cet été, entre polar sanglant et essai sexo, rêves américains et dystopie à succès. Une sélection éclectique idéale pour s'évader.
A lire aussi

"La littérature, en fin de compte, ça doit être quelque chose comme l'ultime possibilité de jeu offerte, la dernière chance de fuite", écrivait Jean-Marie Gustave Le Clézio. Jeux et fuites, c'est un peu l'idée que l'on se fait du planning de vacances parfait. Et comme suggéré, les pauses estivales à venir ne peuvent se faire sereinement sans avoir bien choisi les bouquins qui nous accompagnent.

Oui, mais lesquels dégoter avant de faire notre valise ? Le maître-mot sera l'éclectisme. La preuve en huit recos livresques.

"La dictatrice" de Diane Ducret

"La dictatrice", un vrai phénomène littéraire.
"La dictatrice", un vrai phénomène littéraire.

La "dictatrice" de ce titre faussement chaplinien est une femme de pouvoir dont nous allons suivre l'incontournable montée en puissance, et ce au sein d'une société (quasiment pas) futuriste - l'Europe de 2023. Le cadre de l'anticipation proche (et forcément dystopique) permet d'évoquer bien des thématiques actuelles, du nationalisme au féminisme, entre crise climatique, Union Européenne décriée et révoltes populaires.

L'écriture de Diane Ducret est si percutante qu'elle n'a pas simplement suscité l'enthousiasme de la critique. Non, ce récit contemporain bien particulier (il appartient au genre de la "politique-fiction") enflamme également les scénaristes à travers le monde : une adaptation en série télé de La dictatrice est déjà prévue. Et c'est carrément Stacey Sher, la productrice de Quentin Tarantino, qui s'assurerait de cette transposition.

"Le petit livre de la voix" de Catherine Pierre Griotto

Câliner sa voix, c'est important.
Câliner sa voix, c'est important.

Et si on profitait des vacances imminentes pour élargir notre champ d'horizon ? C'est ce que propose Catherine Pierre Griotto avec beaucoup de pédagogie. Car dans son dernier livre tout en limpidité, cette coach vocale nous surprend en insistant sur la richesse... de notre voix.

L'idée ? Nous apprendre à mieux comprendre nos vocalises et leurs subtilités, mais aussi à cultiver leurs richesses insoupçonnées. Car qu'on se le dise, nos cordes vocales recèlent bien des émotions et des significations : elles en disent souvent long sur qui nous sommes. N'en déplaisent aux grands allergiques des notes vocales.

"Jackie et Lee" de Stéphanie des Horts

Connaissez-vous vraiment l'histoire de Jackie Kennedy ?
Connaissez-vous vraiment l'histoire de Jackie Kennedy ?

Vous connaissez déjà Jacqueline Kennedy Onassis, ou plutôt Jackie Kennedy pour les intimes : sa vie bouleversée, ses portraits en noir et blanc (iconiques), son style (indémodable), sa légende traversée de mystères et de paradoxes. Mais en êtes-vous vraiment sûre ? Et surtout, pouvez-vous en dire autant de sa soeur cadette, Lee Radziwill, personnalité mondaine, princesse, écrivaine faite chevalier de la Légion d'honneur ?

Rien n'est moins certain. Et c'est justement sur les trajectoires parallèles de ces deux figures de l'histoire états-unienne que s'attarde ici la romancière française Stéphanie des Horts. De la suite dans les idées pour l'autrice, à qui l'on doit déjà un opus tout aussi romanesque sur le destin des soeurs Eugenia et Tina Livanos. Dans cette nouvelle biographie romancée, Stéphanie des Horts taille une épopée à l'image des personnalités qu'elle dépeint : entre le glam et le drame, sur les bordures du fameux rêve américain. A l'hollywoodienne.

"Sortir du trou" de Maïa Mazaurette

La plus célèbre voix "sexo" de France nous revient avec cet essai.
La plus célèbre voix "sexo" de France nous revient avec cet essai.

On connaît Maïa Mazaurette, première "sexperte" de France, pour ses interventions toujours éclairantes dans l'émission Quotidien, ses chroniques et reportages "cul(tes)" dans les pages du Monde et de GQ. Mais en 2020, cette spécialiste des sexualités a également débarqué dans les rayons de nos librairies avec deux nouveaux ouvrages instructifs sur "la chose" : Le sexe selon Maïa – Au-delà des idées reçues (Editions La Martinière) et Sortir du trou, lever la tête. Et ce sans omettre le ton qui la caractérise, entre irrévérence et bienveillance.

Au gré des pages, la journaliste et autrice déboulonne nos préjugés arrêtés et points de vue trop mollassons sur les parties de jambe en l'air. En remettant en question le culte de la pénétration, en insistant sur l'importance de la communication lors des pratiques sexuelles, tout en évoquant sans chichis tabous et non-dits divers - de l'orgasme féminin à la complexité du bon coït, cet idéal qui exige de réviser quelques schémas. Une lecture qui convient tout à fait aux heures caniculaires.

"Femmes sans merci" de Camilla Läckberg

Le polar féministe, une révolution ?
Le polar féministe, une révolution ?

Et si le polar féministe était l'un des grands mouvements littéraires de l'année ? Après la parution de réussites du genre comme La deuxième femme de Louise Mey, le nouvel opus de la romancière suédoise Camilla Läckberg débarque et défraie déjà la chronique. Pour Läckberg, Femmes sans merci est l'occasion de revisiter des codes et des stéréotypes bien connus de tous avec militance. Car il est question de violences conjugales et de cancer du sein, d'abus masculins et de porc à balancer... Et de vengeance, forcément.

Parée de son trio d'héroïnes meurtries par la vie (et par les hommes), l'autrice réattribue aux figures féminines trop longtemps ignorées par l'imaginaire du roman noir la complexité émotionnelle qu'elles méritent. Le polar, lecture palpitante parfaite pour les interminables journées d'été, serait-il en train de sérieusement évoluer ?

"Ces héros qui ratent leur vie pour que tu réussisses la tienne" de Marianne Lévy

Pour quelques réflexions pop de plus.
Pour quelques réflexions pop de plus.

Derrière cet intitulé croquignolesque en mode manuel de développement personnel, se cache une immersion énamourée et truculente au coeur des oeuvres télévisuelles qui constituent notre imaginaire pop. L'autrice et critique Marianne Lévy s'attarde effectivement avec beaucoup de dérision sur ces héros (et anti-héros) qui nous ont captivé des années durant face à notre poste ou à notre ordi : ceux de Friends, Chuck, Grey's Anatomy, Peaky Blinders, Mad Men...

Avec pour chaque entrée, une leçon de vie à retenir des aventures de tous ces protagonistes emblématiques. Et le résultat est bien souvent insolite. On apprend à gérer sa life grâce aux Sopranos, à maîtriser sa peur grâce à 24 heures chrono, à assumer son penchant control freak en (re)matant Sex and the city... La liste est longue et, à n'en pas douter, elle vous divertira autant que les shows évoqués.

"Frangines" d'Adèle Bréau

Un roman à ne pas manquer.
Un roman à ne pas manquer.

Après le récit d'enfance L'odeur de la colle en pot, l'autrice et journaliste Adèle Bréau nous revient avec son nouveau roman : Frangines, autre évocation nostalgique de jeunesse, embuée de souvenirs. On y découvre trois héroïnes, trois soeurs, Mathilde, Violette et Louise, que tout semble opposer. Leurs retrouvailles au sein de la demeure familiale risque bien d'être riche en émotions et en révélations. Un portrait de famille sensible, écrit à l'encre de la sororité.

"La commode aux tiroirs de couleurs" d'Olivia Ruiz

La plume d'Olivia Ruiz, à (re)découvrir.
La plume d'Olivia Ruiz, à (re)découvrir.

Vous connaissez l'interprète de La femme chocolat, mais saviez-vous que la chanteuse Olivia Ruiz était également écrivaine ? Elle le démontre avec l'étonnant La commode aux tiroirs de couleurs, l'histoire douce-amère de Rita, petite fille espagnole ayant fuit le régime de Franco, et dont l'épopée intime se dévoile, petit bout par petit bout, aux yeux de la narratrice.

Transmission et poésie, croisement des temporalités et évanescence du souvenir... Difficile de ne pas se laisser embarquer dans cette biographie fantasmée et féministe. Allez, laissez-vous tenter.