Dans quels lieux le masque devient-il obligatoire ?

Lieux où le masque devient obligatoire
Lieux où le masque devient obligatoire
Le port du masque devient obligatoire dans les "lieux publics clos" dès la semaine du 20 juillet. Mais quels sont les lieux concernés par ce décret exactement ?
A lire aussi

Lors de son interview télévisée du 14 juillet, le président Emmanuel Macron annonçait que le port du masque devenait obligatoire dans "les lieux public clos" dès le 1er août. Une échéance jugée trop tardive pour beaucoup alors que la crainte d'une recrudescence de l'épidémie de coronavirus se fait de plus en plus vive. Et que le relâchement inquiétant des gestes barrières se fait sentir.

Le gouvernement a donc décidé de donner un coup d'accélérateur sur le calendrier. Le Premier ministre, Jean Castex, a annoncé ce jeudi 16 juillet au Sénat que le décret rendant le port du masque obligatoire dans les lieux publics clos rentrerait en vigueur dès la semaine du 20 juillet : "J'ai entendu et compris que cette échéance apparaissait tardive. Le décret entrera donc en vigueur la semaine prochaine."

Celui-ci devrait s'appliquer immédiatement dès le lundi 20 ou le mardi 21 juillet. Et les personnes qui ne le respecteraient pas devront s'acquitter d'une amende de 135 euros.

Quels lieux concernés par le port du masque obligatoire ?

Le décret (en cours de rédaction) viendra préciser la définition exacte des "lieux publics clos" où l'on sera obligée de se couvrir nez et bouche. "Il va y avoir un travail assez rapide de définition" de la part du gouvernement pour savoir "de quels lieux publics on parle" et "comment l'obligation s'applique", a ainsi expliqué Gabriel Attal, le porte-parole du gouvernement.

Actuellement, le port du masque est déjà obligatoire dans les transports publics, les hôpitaux, les cabinets médicaux ou encore les Ehpad. Les personnels des restaurants et cafés et restaurant sont également obligés de le porter en cuisine comme en salle depuis la réouverture de leurs établissements le 2 juin.

Les clients, de leur côté, ont déjà pour obligation de porter un masque (en tissu ou en papier) chez les coiffeurs et esthéticiennes, ou lors de leurs déplacements dans les salles de cinéma (une fois assis dans la salle, le port du masque était facultatif), les musées, les lieux de culte, les salles de spectacle ou les parties communes des hôtels.

C'est quoi un "lieu public clos" ?

Comme le précise Ouest-France, le site service-public.fr définit comme établissements recevant du public (ERP) tous les bâtiments dans lesquels des personnes extérieures sont admises, que l'accès en soit payant ou gratuit, libre, restreint ou sur invitation.

Parmi les lieux concernés par le port du masque obligatoire, on peut donc lister les parkings couverts, établissements de plein air, musées, gares (pour sa partie accessible au public), lieux de culte, bibliothèques et centre de documentation, crèches, écoles maternelles, haltes-garderies, jardins d'enfants, salles de jeux, salles des fêtes, magasins et centres commerciaux, restaurants et bars, salles de spectacle.

La ministère des Sports a précisé que le port du masque obligatoire ne s'appliquerait pas aux salles de sport durant la pratique de l'activité sportive, seulement pendant les déplacements.

Quant au port du masque sur son lieu de travail, il est obligatoire dès lors qu'il existe "un risque de rupture de distance physique" entre salariés comme le note le ministère du Travail.

Le masque, essentiel pour se protéger du Covid

Dès le mois de mars, des médecins avaient lancé le site Stop Postillons pour encourager le port du masque généralisé auprès de la population. Cette protection faciale serait indispensable pour endiguer l'épidémie de Coronavirus, en plus des gestes barrières comme la distanciation sociale de plus d'un mètre, tousser ou éternuer dans son coude ou encore se laver très régulièrement les mains.

Pour optimiser votre masque et vous protéger au maximum des projections de micro-gouttelettes, suivez ce petit tuto très facile de 60 secondes délivré par une dentiste.