travail
Voici pourquoi près de 60 % des femmes veulent se reconvertir
Publié le 14 septembre 2022 à 18:13
Par Pauline Machado | Journaliste
Pauline s’empare aussi bien de sujets lifestyle, sexo et société, qu’elle remanie et décrypte avec un angle féministe, y injectant le savoir d’expert·e·s et le témoignage de voix concernées. Elle écrit depuis bientôt trois ans pour Terrafemina.
Les femmes aussi sont concernées par "la grande démission". D'après un sondage exclusif mené par Franceinfo, 57 % d'entre elles auraient envie de tout quitter et de changer de v(o)ie.
Voici pourquoi près de 60 % des femmes veulent se reconvertir
La suite après la publicité

Elles étaient en première ligne pendant la crise sanitaire, les femmes sont à nouveau sur le devant de la scène... de la grande démission. Dans une étude menée par Garance&Moi en partenariat avec l'Ifop, et relayé en exclusivité par Franceinfo, on apprend que 57 % des Françaises disent envisager une reconversion professionnelle plus ou moins radicale.

Ce qui motive leur décision ? D'abord, la frustration et l'ennui au bureau pour deux-tiers des femmes interrogées. L'absence de stimulation entraîne une insatisfaction quotidienne qu'il leur devient insupportable au fil des jours - jusqu'à vouloir littéralement tout plaquer. 27 % d'entre elles évoquent le sentiment d'avoir fait le tour du poste, et on retrouve presque la même proportion chez celles qui estiment ne pas exploiter leur potentiel au maximum de leurs capacités. Pour 17 % des répondantes, se ressent également la sensation d'être bridée par la hiérarchie.

La deuxième raison que donne les femmes quand elles témoignent de leur envie de quitter leur job, c'est la souffrance au travail, observe encore le sondage. "Une femme sur deux déclare faire face à une situation d'épuisement professionnel, évoque une charge de travail trop importante et dit évoluer dans une ambiance de travail nocive", note ainsi Franceinfo.

Et puis, elles veulent davantage d'autonomie, de perspectives d'évolutions, et des horaires plus flexibles. En plein monde d'après, ça tombe sous le sens. Mais franchissent-elles pour autant le cap ?

Les contraintes financières freinent le passage à l'acte

Toujours d'après l'enquête, bon nombre des participantes hésitent cependant à claquer la porte. Compréhensible, quand on lit leurs raisons. La peur de devoir repartir de zéro arrive en tête, suivie de celle de ne pas parvenir à retrouver un poste équivalent à celui qu'elles vont quitter.

Pour près d'une femme sur deux, c'est le manque d'envie et d'inspiration qui empêche de se lancer dans un nouveau projet, mais l'argument qui freine en grande partie, ce sont les contraintes financières et de temps. "Un quart des sondées dit ne pas pouvoir s'arrêter de travailler pour reprendre une formation", relate le média.

Des chiffres qui traduisent un grand ras-le-bol du monde du travail actuel, et un chamboulement tout aussi important à venir ? On l'espère.

Mots clés
travail femmes News essentielles burn-out Dépression psycho santé mentale
Sur le même thème
Pourquoi l'hospitalisation de Kate Middleton inquiète autant ? play_circle
Culture
Pourquoi l'hospitalisation de Kate Middleton inquiète autant ?
23 janvier 2024
Deux femmes sur trois pensent qu'elles doivent "perdre du poids" play_circle
Santé
Deux femmes sur trois pensent qu'elles doivent "perdre du poids"
19 janvier 2024
Les articles similaires
"Je tiens toujours..." : comment Louane se défend en cas de harcèlement de rue play_circle
Santé
"Je tiens toujours..." : comment Louane se défend en cas de harcèlement de rue
20 mars 2024
Deux femmes sur trois pensent qu'elles doivent "perdre du poids" play_circle
Santé
Deux femmes sur trois pensent qu'elles doivent "perdre du poids"
19 janvier 2024
Dernières actualités
"J'ai fait une fausse couche" : Eve Angeli brise un tabou et se confie sur "le choc" de sa vie
Santé
"J'ai fait une fausse couche" : Eve Angeli brise un tabou et se confie sur "le choc" de sa vie
10 juillet 2024
Et si Sandrine Rousseau était la future présidente de l'Assemblée Nationale ? play_circle
Société
Et si Sandrine Rousseau était la future présidente de l'Assemblée Nationale ?
9 juillet 2024
Dernières news