Audrey Pulvar se confie à Gala : "Montebourg toujours dans mon coeur"

Audrey Pulvar se confie à Gala : "Montebourg toujours dans mon coeur"
Audrey Pulvar se confie à Gala : "Montebourg toujours dans mon coeur"
Dans cette photo : Audrey Pulvar
Audrey Pulvar est revenue sur sa relation avec le ministre du Redressement productif Arnaud Montebourg dans une interview accordée au magazine Gala. Un bilan à la quarantaine, pas sans nostalgie.
A lire aussi


Ils se sont aimés puis ils se sont séparés. La relation entre la journaliste intello et le ministre à la marinière aura duré quelques années (officialisation du couple en 2010) avant de prendre fin en novembre dernier. Quelques mois après cette séparation rendue publique par Audrey Pulvar via un sms transmis à l'AFP, la journaliste revient sur cette relation pour laquelle elle a fait des concessions. D'elle-même, Audrey Pulvar confie que tout aurait pu être différent, « je n’ai pas tout à fait la trajectoire que j’aurais pu avoir si je ne l’avais pas rencontré. »

Libérée d'une relation dans laquelle elle ne se sentait pas à sa place, elle souhaiterait se refaire un nom et bénéficier d'un peu plus de considération de la part de la profession. « Je me suis toujours réalisée par moi-même, je suis fille de féministe, avec deux sœurs aînées battantes du genre "Devant ! Debout !", alors me retrouver réduite au rôle de "compagne de", qui penserait à travers son compagnon, a été hyper violent. Et je l’ai vécu de façon totalement injuste. J’étais une journaliste politique, j’avais plutôt bonne presse, bonne réputation, et aujourd’hui, à l’inverse, plus on peut me taper dessus plus, apparemment, ça fait du bien à ceux qui le font. Et puis, c’est sûr, des portes professionnelles se sont fermées. Maintenant je pense – et j’espère – que c’est derrière moi. »


40 ans, c'est l'âge de la libération. La journaliste revoit ses perspectives. Rupture, émancipation dans le style, nouveaux projets (les Inrocks, le Grand 8 sur la chaîne D8), elle tente de renouveler son image pour faire oublier son petit côté snob branché à travers des programmes plus légers et semble être en accord avec elle-même, « Je voulais être libre et j’ai vraiment l’impression de l’être. Certes, il y un prix à payer, on se fait beaucoup d’ennemis mais, au moins, on est tranquille avec sa conscience. » Malgré son ancienne amourette ministérielle qui fut un frein plus qu'un tremplin pour sa carrière, Audrey Pulvar reste pleine d'affection pour son ex-compagnon et le prouve avec une bien belle déclaration, « On sera toujours en communion de pensée, il sera toujours dans mon cœur, et inversement je pense. »

L'histoire d'une Audrey Pulvar ambitieuse et nostalgique proposée par Gala rappelle à la face du monde qu'il n'est pas simple d'être amoureuse, carriériste et... journaliste. Mais surtout qu'il est difficile d'être les trois à la fois

Camille Coutant

VOIR AUSSI

Pulvar : Nabilla, lunettes à 15 000 euros, Montebourg et les 2be3, elle se confie dans Gala
Audrey Pulvar : "J’ai été un dommage collatéral"
Montebourg mania : on veut une marinière made in France