Affaire DSK : l'avocat de la femme de chambre Douglas Wigdor fouille le passé de l'accusé

Affaire DSK : l'avocat de la femme de chambre Douglas Wigdor fouille le passé de l'accusé
Affaire DSK : l'avocat de la femme de chambre Douglas Wigdor fouille le passé de l'accusé
Douglas Wigdor est l’un des nouveaux avocats de la victime présumée dans l’affaire DSK, décidés à fouiller dans le passé pour trouver d’autres témoignages. Dans une interview au Parisien, il évoque des coups de téléphone d’anciennes victimes et regrette le silence de la Française Tristane Banon.
A lire aussi

Le nouveau tandem chargé de défendre Nafissatou Diallo, la femme de chambre du Sofitel qui accuse DSK d’agression sexuelle, semble de taille à affronter les deux ténors du barreau Taylor et Brafman. Dans le cabinet Thompson Wigdor et Gilly, il y a Kenneth Thompson, bien décidé à trouver d’autres victimes de Dominique Strauss-Kahn, et il y a Douglas Wigdor, ancien procureur et grand spécialiste des victimes de harcèlement. Dans une interview accordée au Parisien, celui-ci a montré sa détermination à recentrer le débat sur la victime présumée, « au lieu de parler de son agresseur ».

Tristane Banon refuse de coopérer avec l’accusation
Sur la lancée de son confrère Kenneth Thompson, il a confirmé l’appel aux éventuelles autres victimes de DSK, et même joué le jeu de la petite guerre entamée entre les deux parties en faisant allusion à de possibles témoignages à charge : « Je peux déjà vous confirmer que nous avons reçu plusieurs coups de téléphone évoquant ces cas. Je ne peux vous dire combien car c’est confidentiel. » L’avocat a par ailleurs exprimé son regret que la Française Tristane Banon n’ait pas accepté d’entrer en contact avec eux, « J’avoue ne pas bien comprendre sa position » dit-il, « ça n’a pas de sens ». La journaliste a plusieurs fois déclaré avoir été agressée sexuellement par DSK en 2002, mais avait été dissuadée de porter plainte à l’époque des faits.

« Je suis certain qu’elles sont nombreuses »
Encore plus virulent que Kenneth Thompson à l’encontre de l’accusé, il ne craint pas les tentatives de déstabilisation des avocats de la défense, qui menace de détenir des éléments capables de détruire la crédibilité de Nafissatou Diallo : « Si vous avez plus d’une femme qui vient témoigner de ce qu’elle a enduré, il sera bien difficile de mettre en cause la crédibilité de cette victime ». Convaincu que le passé de globe-trotter de DSK, et ses nombreux voyages en Afrique ont laissé des traces, l’avocat est donc décidé à « rechercher toutes les autres victimes », et d’asséner « et je suis certain qu’elles sont nombreuses ».

(Source : Le Parisien)



VOIR AUSSI

Affaire DSK : la femme de chambre pourrait engager un procès civil
Affaire DSK : l'avocat Kenneth Thompson cherche d'autres victimes
DSK : que va-t-il se passer lors de l'audience du 18 juillet ?
Harcèlement, agression sexuelle…. Que dit la loi ?
Affaire DSK : Osez le féminisme dénonce le déballage sexiste

L’INFO PAR LES MEMBRES

Tristane Banon : une autre "affaire DSK" en France ?
Affaire DSK : Les américains expriment leur sentiment « anti-français »
Anne Sinclair et DSK : 50 000 $ par mois pour une villa de 632 m2 à TriBeCa
Affaire DSK : Anne Sinclair, portrait d'une femme amoureuse