DSK : nouveau chef d'accusation à New York, comparution à Douai

DSK : nouveau chef d'accusation à New York, comparution à Douai
DSK : nouveau chef d'accusation à New York, comparution à Douai
Dans cette photo : Dominique Strauss-Kahn
Dominique Strauss-Kahn comparaît ce mercredi devant la Chambre de l'instruction de la cour d'appel de Douai (Nord). Ses avocats souhaitent demander la levée du contrôle judiciaire de leur client dans l’affaire de proxénétisme du Carlton de Lille. Dans le même temps, à New York, les avocats de Nafissatou Diallo ont ajouté un nouveau chef d'accusation à la plainte au civil dans l'affaire du Sofitel.
À lire aussi


L'ex-patron du FMI Dominique Strauss-Kahn doit comparaître ce mercredi devant la Chambre de l'instruction de la cour d'appel de Douai (Nord) qui examinera sa demande de levée de contrôle judiciaire dans le cadre de l'affaire de proxénétisme du Carlton de Lille.  DSK a été mis en examen dans cette affaire pour « proxénétisme aggravé en bande organisée », une mesure qualifiée de « vexatoire et inutile » par son avocat Me Henri Leclerc.

Cette audience intervient deux jours après l'ouverture à Lille d'une autre enquête pour viol en réunion, ajoutant un élément polémique à l’affaire du Carlton, et aux autres affaires judiciaires auxquelles Strauss-Kahn est confronté depuis plus d’un an. Ainsi, le parquet de Lille ordonnait en début de semaine une enquête préliminaire sur des faits qui pourraient être susceptibles d'être qualifiés de viol en réunion et qui se seraient déroulés entre le 15 et le 18 décembre 2010 à Washington.
Richard Malka, l’un des avocats de l’ex-patron du FMI a déclaré à ce propos ne pas comprendre « l’usage consistant à ouvrir des enquêtes préliminaires pour viol en réunion, alors que la personne concernée, qui a été longuement entendue, n'a pas déposé plainte pour viol » et parle d’un « acharnement invraisemblable » contre son client.

Par ailleurs, dans le cadre de l’affaire du Sofitel, l’autre grande affaire judiciaire qui touche Dominique Strauss-Kahn, les avocats de Nafissatou Diallo, qui accuse l’ancien ministre des Finances d’agression sexuelle, ont ajouté mardi un nouveau chef d’accusation à la plainte au civil déposée par la femme de chambre. Dans cette dernière version de la plainte, la défense de Nafissatou Diallo s’appuie sur une loi de New York crée en 2000, et qui aborde les violences basées sur le genre. Même si cette loi n’a pas été très utilisée depuis sa création, les avocats de la femme de chambre assurent que Strauss-Kahn a commis « un délit de violence contre la plaignante parce que cette dernière est une femme et, en partie du moins, parce qu'il éprouve de l'animosité envers les femmes ». La plainte, gonflée de ce nouveau chef d’accusation a été déposée devant le tribunal du Bronx.

Alexandra Gil

(Sources : 20minutes.fr et rtl.fr)
Crédit photo : AFP/Archives

VOIR AUSSI

Affaire DSK : l'année qui a ruiné 25 ans de politique
Affaire du Carlton de Lille : DSK trahi par ses SMS
Affaire du Carlton de Lille : des témoignages ciblent DSK
Sofitel : DSK porte plainte contre Diallo et réclame 1 million de dollars