PS : la nouvelle équipe de Harlem Désir fait la part belle aux femmes

PS : la nouvelle équipe de Harlem Désir fait la part belle aux femmes
PS : la nouvelle équipe de Harlem Désir fait la part belle aux femmes
Pas de réelle surprise dans la nouvelle équipe dirigeante du Parti socialiste mais une ligne directrice résolument tournée vers la parité. Si la plupart des « postes importants » reviennent à des hommes, quelques femmes accèdent à des fonctions représentatives. De plus, Adeline Hazan, déjà secrétaire en charge du droit des femmes, devient la conseillère parité d'Harlem Désir.
A lire aussi


« C'est une équipe renouvelée, solidaire, diverse, pleine d'énergie et d'idées, qui ressemble à la France ! », a déclaré Harlem Désir, nouveau secrétaire général du Parti socialiste, à l’adoption de son équipe dirigeante samedi 17 novembre par les membres du conseil national réunis à La Mutualité à Paris, « le parti est en ordre de marche ». Outre Guillaume Bachelay, le député PS de Seine-Maritime, dont les futures responsabilités de numéro 2 et de responsable de la coordination étaient connues depuis la mi-octobre, les postes clés sont dans l’ensemble occupés par des hommes : Alain Fontanel, conseiller politique et secrétaire aux fédérations, Christophe Borgel, secrétaire national aux élections ou encore Olivier Faure à la communication.

Une percée des femmes pour plus de parité

En revanche, fait marquant, le porte-parolat du PS ne reste pas entre les seules mains de David Assouline et devient le symbole de la parité voulue puisque Harlem Désir a décidé d’associer le sénateur de Paris à la sénatrice des Pyrénées-Atlantiques, Frédérique Espagnac, ex-attachée de presse de François Hollande lorsqu’il était à la tête du parti. Ce duo a été longtemps discuté, Olivier Faure et Karine Berger, secrétaire à l’économie, étant aussi pressentis pour ce poste.

Pour les autres fonctions attribuées à des femmes, Sarah Proust, directrice de cabinet du groupe PS d’Île-de-France obtient la cellule de « riposte », Colombe Brossel, une proche d’Anne Hidalgo hérite de la rénovation du parti, Valérie Rabault, nouvelle députée du Tarn-et-Garonne, se charge de l’organisation des universités d’été du parti et Juliette Méadel, élue du XIVe arrondissement de Paris, est conseillère à l’industrie. Enfin, Adeline Hazan, en charge du droit des femmes, est nommée conseillère d’Harlem Désir sur les questions de parité. À noter que Ségolène Royal sera aux côtés du secrétaire général du Parti socialiste en tant que vice-présidente de l’Internationale socialiste.

Crédit photo : AFP

VOIR AUSSI

Après le PS, Martine Aubry va-t-elle se contenter de la mairie de Lille ?
Royal sort de sa "diète médiatique" pour retrouver sa place au PS
Martine Aubry star du congrès de Toulouse : Ayrault a-t-il du souci à se faire ?
Droit de vote des étrangers : la promesse qui divise la majorité présidentielle