Et si on adoptait le makeupfulness, cette pratique beauté qui prend soin de notre mental ?

Et si on se mettait au makeupfulness, cette pratique beauté qui prend soin de notre mental ?
Et si on se mettait au makeupfulness, cette pratique beauté qui prend soin de notre mental ?
A mi-chemin entre le tuto maquillage et la pleine conscience, cette nouvelle façon de penser la beauté a des effets bénéfiques immédiats sur notre mental. On vous explique pourquoi se pencher sur cette façon de faire tout en douceur.
A lire aussi

Ça n'aura échappé à personne : l'époque appelle à se choyer. Entre infos déprimantes, ambiance morose et instabilité émotionnelle, faire une pose pour se consacrer quelques minutes à autre chose que le flot ininterrompu de nos pensées en vrac semble nécessaire et salutaire.

Dans nos rêves les plus fous, on partirait en week-end avec nos meilleur·e·s potes pour décompresser. Pas de bol, cette échappatoire jadis accessible nous apparaît comme un mirage amer. A la place, on doit se contenter du confort de son intérieur. Une antre qu'on a parcouru plus que de raison cette dernière année, et qui est devenue, en plus d'un refuge parfois oppressant, le théâtre de nos essais multiples en termes de divertissements. Défis sportifs, créatifs, cuisine, pâtisserie : tout y est passé, pourvu qu'on en tire une satisfaction quelconque, et une heure de moins à mater Netflix inerte sur notre canapé.

Un autre domaine qu'on a exploré, c'est les soins. Depuis notre salon, notre chambre ou notre salle de bain. Ce qui nous prenait 30 secondes en vitesse le matin s'est transformé en rendez-vous privilégié avec soi-même. Maquillage, gommage, masque : on ne manquerait une étape pour rien au monde. D'ailleurs, un phénomène repéré chez les adeptes de produits de beauté a émergé ces derniers mois : le "makeupfulness". A mi-chemin entre makeup et pleine conscience, cette nouvelle technique ne nous veut que du bien. On vous la décrypte.

Le makeupfulness, c'est quoi ?

"Les gens sont plus attentifs à leur maquillage et à leurs soins de la peau, et créent des rituels réconfortants", affirme à Glamour Lee Pycroft, psychothérapeute. Et d'autant plus en ce moment. "Lorsqu'il y a un sentiment prolongé d'incertitude - comme c'est le cas maintenant - nos habitudes sont perturbées et cela crée de l'anxiété". Elle poursuit : "avoir un rituel qui est apaisant, qui nous aide à penser plus rationnellement, n'est que bénéfique".

Le makeupfulness réunit justement ces deux notions : les cosmétiques et le bien-être mental. L'expression elle-même se divise en deux mots : "makeup" d'une part et "mindfulness", "pleine conscience", de l'autre. Ce qu'on pourrait interpréter par le fait de s'accorder une parenthèse plus longue que d'habitude en face du miroir, et de se focaliser sur chaque geste, la sensation qu'ils nous procurent et l'instant présent.

"Cela fonctionne de différentes manières", énumère la psy. "Le fait que vous puissiez créer un rituel est une chose, car cela joue sur le besoin de sécurité et de contrôle. Et quand vous vous y attelez au même moment chaque jour, cela donne une structure". Elle ajoute qu'un "rituel de maquillage peut être génial parce qu'il y a un début, un milieu et une fin. C'est très satisfaisant".

Maintenant, concrètement, on fait comment ?

Comment s'y mettre ?

    Le "makeupmindfulness", un concept à tester
    Le "makeupmindfulness", un concept à tester

    Il existe différentes façons de procéder pour se connecter davantage à chaque coup de pinceau, chaque application de crème, chaque massage de cernes. Et ce, selon le moment de la journée ou le type de produit qu'on utilise.

    L'important avant toute chose, révèle entre autres le magazine WomanlyLive, c'est de ne penser qu'aux gestes qu'on exécute à l'instant t, et d'essayer de ne pas laisser son esprit (trop) divaguer. Une fois qu'on adopte ce mécanisme mental, on peut alors décliner la technique en plusieurs étapes.

    • Entrer en contact avec ses sens en préparant sa peau

    Premier pas d'un rituel beauté réussi : nettoyer et préparer sa peau. Cette fois, en revanche, on ajoute une intention précise : celle de "sentir" notre visage. Lorsque l'on applique notre crème de jour, on ferme les yeux et on apprécie la douceur de nos mains et de nos doigts glisser sur notre nez, nos joues, notre front.

    On peut également s'exercer à respirer profondément et calmement alors qu'on décrit dans notre tête la texture du produit. Frais, léger, enveloppant... "Tous ces éléments mis ensemble vont déclencher une réaction apaisante dans votre corps", assure Lee Pycroft.

    • Instaurer des objectifs pour la journée en travaillant son regard

    Plutôt que de s'abandonner à des pensées plombantes comme c'est régulièrement le cas, on visualise clairement la façon (optimiste) dont on aimerait que les prochaines heures se déroulent. Le tout, en essayant de ne pas s'éborgner avec la brosse à mascara.

    • Penser à des paroles positives en maquillant sa bouche

    Le rouge à lèvres a le pouvoir d'éclairer le visage, comme l'esprit. C'est en tout cas ce qu'assurent les fans du phénomène. "Il a le pouvoir de refléter vos vibrations intérieures", affirme WomanlyLive. "Si vous vous sentez déprimée, essayez de porter une couleur vive et audacieuse pour changer, et voyez ensuite comment la vibration va vous envahir."

    Pour la psychothérapeute, cette étape nous permet aussi d'engager un dialogue interne, de s'encourager et de booster sa confiance en soi. En s'adressant des paroles positives, bienveillantes quant à notre apparence mais aussi nos compétences. "Cultivez un langage plus compatissant à utiliser avec vous-mêmes - une approche plus douce et nourrissante", invite-t-elle.

    • Stimuler son esprit avec une routine de nuit

    Last but not least : la routine de nuit. Juste avant d'aller dormir - ou plus tôt, comme il est fortement conseillé - on s'installe en face de la glace pour quelques minutes proches de la méditation. On se lave le visage en douceur, puis on applique scrupuleusement chaque soin sur notre épiderme en réitérant les gestes "mindful" (ou "conscient) du matin. Avec lenteur, douceur et chaleur.

    Une façon de clore notre journée en beauté, et de mieux démarrer la prochaine - qu'on la passe à la maison, ou non.