Buzz
"Âgisme et misogynie" : la réplique magistrale de Madonna aux attaques sur son physique
Publié le 8 février 2023 à 14:54
Par Clément Arbrun | Journaliste
Passionné par les sujets de société et la culture, Clément Arbrun est journaliste pour le site Terrafemina depuis 2019.
Madonna n'a toujours pas sa langue dans sa poche et c'est tant mieux. Après les attaques répétées des trolls sur son physique après son apparition aux Grammy Awards ce 5 février, la star a dénoncé l'âgisme et le sexisme dont elle fait l'objet.
"Âgisme et misogynie" : la réplique magistrale de Madonna aux attaques sur son physique
La suite après la publicité

"Au lieu de se concentrer sur mon discours, beaucoup de gens ont choisi de ne parler que des gros plans qui ont été faits sur moi". Madonna en a gros sur la patate. Dans un post Instagram, la star a tenu à dénoncer le sexisme dont elle a été victime suite à son apparition à la 65e cérémonie des Grammy Awards ce 5 février.

Montée sur scène pour introduire le duo constitué de Sam Smith et Kim Petras, la chanteuse a suscité les réflexions des sexistes les moins inspirés, jamais avares de commentaires sur son physique. Internautes comme tabloïds n'ont pas hésité à l'affirmer : Madonna a abusé de la chirurgie esthétique pour "retrouver sa jeunesse".

"Une fois de plus, je suis prise dans le fléau de l'âgisme et de la misogynie qui imprègne le monde dans lequel nous vivons", a épinglé avec fracas la star de 64 ans. "Au lieu de se concentrer sur ce que j'ai dit dans mon discours, qui était de saluer l'audace d'artistes comme Sam et Kim, beaucoup de gens ont choisi de ne parler que des photos de moi prises en gros plan avec un appareil photo à long objectif par un photographe de presse qui déformerait le visage de n'importe qui !"

Dans son post Instagram liké plus de 350 000 fois, la chanteuse a épinglé "ce monde qui refuse de célébrer les femmes de plus de 45 ans et ressent le besoin de les réprimer si elles continuent à être confiantes en elles et aventureuses". Une autre manière de fustiger l'âgisme, cette stigmatisation des individus, et notamment des femmes, passé un certain âge.

Dans ce billet d'humeur épicé, Madonna affirme "tenir tête au patriarcat" et conserver la "posture subversive" qui a longtemps été la sienne, notamment durant ses coups d'éclat provoc des années 80. "Je ne me suis jamais excusée pour mon apparence ou ma tenue vestimentaire et je ne vais pas commencer. J'ai été dégradée par les médias depuis le début de ma carrière mais je comprends que tout ceci n'est qu'une épreuve", écrit-elle.

"Tenir tête au patriarcat"

Madonna s'envisage également comme "une pionnière" au sein d'une époque où les nouvelles artistes féminines n'hésitent pas à revendiquer leur liberté et leur féminisme. C'est notamment sur Kim Petras que la chanteuse souhaiterait désormais que l'on s'attarde, plus que sur son physique. "C'était un honneur pour moi de présenter.
Kim Petras et Sam Smith aux Grammys. Je voulais remettre le dernier prix, celui de l'album de l'année, mais j'ai pensé qu'il était plus important de présenter la première transsexuelle à se produire aux Grammys, un moment historique ! Et en plus de cela, elle a gagné un Grammy !"

On ne s'étonne guère de cette charge. Ces dernières années, Madonna a volontiers haussé la voix à l'encontre des sexistes et âgistes. En 2019 déjà, elle s'indignait du titre d'un portrait dédié, insistant sur son âge. "Dire que je suis déçue par l'article serait un euphémisme. Il semblerait qu'on ne puisse pas réparer la société et son besoin irrépressible de diminuer", avait alors taclé celle qui l'écrivait déjà noir sur blanc : "MORT AU PATRIARCAT".

Dans sa publication post-Grammys, Madonna achève son coup de gueule d'un : "J'ai hâte de vivre encore de nombreuses années de comportement subversif, de repousser les limites, de tenir tête au patriarcat et, surtout, de profiter de ma vie."

Mots clés
Buzz News essentielles sexisme bien vieillir people
Sur le même thème
Contre l'âgisme et "le déni", Antoine de Caunes lance "Vieux", un magazine en forme de manifeste
Médias
Contre l'âgisme et "le déni", Antoine de Caunes lance "Vieux", un magazine en forme de manifeste
30 mai 2024
"Je pensais avoir une image de jeune fille naïve au physique ingrat" : Françoise Hardy, cette icône pop qui ne s'aimait pas
musique
"Je pensais avoir une image de jeune fille naïve au physique ingrat" : Françoise Hardy, cette icône pop qui ne s'aimait pas
22 juin 2024
Les articles similaires
"On m'a fait savoir que j'étais périmée !" : Adeline Blondieau tacle l'âgisme play_circle
Société
"On m'a fait savoir que j'étais périmée !" : Adeline Blondieau tacle l'âgisme
28 février 2024
"Elle me quitte, je la tue" : Pierre Arditi accusé de rire des féminicides play_circle
Société
"Elle me quitte, je la tue" : Pierre Arditi accusé de rire des féminicides
6 février 2024
"Grosse et moche" : ces attaques sexistes qui ont fait souffrir Lara Fabian play_circle
Culture
"Grosse et moche" : ces attaques sexistes qui ont fait souffrir Lara Fabian
26 mars 2024
Dernières actualités
"J'ai fait une fausse couche" : Eve Angeli brise un tabou et se confie sur "le choc" de sa vie
Santé
"J'ai fait une fausse couche" : Eve Angeli brise un tabou et se confie sur "le choc" de sa vie
10 juillet 2024
Et si Sandrine Rousseau était la future présidente de l'Assemblée Nationale ? play_circle
Société
Et si Sandrine Rousseau était la future présidente de l'Assemblée Nationale ?
9 juillet 2024
Dernières news