5 positions idéales pour stimuler le point G à tous les coups

Les meilleures positions pour stimuler le point G
Les meilleures positions pour stimuler le point G
Il n'y a que celles - et ceux ! - qui ne l'ont pas trouvé qui doutent de l'existence du point G. Car une fois qu'on l'a déniché, c'est l'extase assurée. À condition de savoir le stimuler... Voici cinq positions idéales pour profiter comme il se doit de votre point G.
A lire aussi

Le point G, c'est un peu comme des vacances très attendues. Il faut cumuler un peu d'expérience avant de profiter au maximum de ses bienfaits. Car trouver son point G n'est pas toujours facile et demande un peu de dextérité et une bonne connaissance de son corps.

Contrairement à ce que son nom indique, le point G n'est pas un point mais une zone particulièrement riche en nerfs et donc très sensible. Une zone qui ne se situe pas exactement au même endroit chez vous que chez votre voisine. Généralement, le point G se situe à quelques petits centimètres de l'entrée du vagin, sur sa paroi avant, et s'étend sur un diamètre d'un petit centimètre.

L'orgasme du point G est généralement plus difficile à obtenir qu'un orgasme clitoridien ou un orgasme vaginal, le point G n'étant pas toujours facile à dénicher. Mais heureusement, ces positions sexuelles, idéales pour stimuler cette zone particulièrement sensible, devraient vous aider à y parvenir.

La position de la pie

Ultra-simple à réaliser, il vous suffira d'un rebord de lit ou d'une chaise - plutôt solide, sous peine de vivre une soirée un peu gênante aux urgences - pour vous y mettre. Assise sur votre partenaire, lui-même en position assise, face à lui, placez votre corps au plus proche du sien. C'est vous qui gérez le rythme et l'intensité de la pénétration, axée sur l'avant du vagin. Une posture idéale pour découvrir et stimuler votre point G !

La position de la brouette

Comment ça marche ? Sorte de levrette plus sportive - attention, un minimum de force dans les bras est requis ! - la position de la brouette consiste à vous placer sur les avants-bras, dos à votre partenaire, puis à relever les jambes et le bassin pour lui permettre de rester debout pendant la pénétration. Celui-ci vous maintient par le bassin tandis que vos jambes entourent les siennes. Cette position permet une pénétration profonde tout en stimulant l'avant de votre vagin, où se situe le point G.

La position de la déesse

Cousine des positions de l'amazone et de l'andromaque, la position de la déesse vous rapproche encore un peu plus de votre partenaire. Assise sur son bassin, face à lui, vos jambes sont placées de chaque côté de son corps, le long de ses hanches. Lui a le torse légèrement relevé, ses jambes sont fléchies. Une posture qui permettra de stimuler l'entrée avant de votre vagin et, avec un peu de pratique, votre point G.

La position de la balançoire

C'est une version améliorée de la position de la balançoire qui vous permettra de stimuler votre point G. Comment ? En vous penchant légèrement vers l'avant - juste légèrement - pendant la pénétration. Pour celles qui ne l'ont pas encore testée, la position de la balançoire consiste à s'asseoir sur son partenaire, lui-même allongé, dos à lui.


La position de l'enclume

Le principe est simple, la pratique parfois plus ardue. Pour pratiquer la position de l'enclume, vous n'aurez besoin que d'un peu de souplesse (et probablement d'entraînement !). Allongée sur le dos, levez vos jambes et placez-les au niveau de votre tête. Votre partenaire, lui, se tient allongé au-dessus de vous. Une posture qui permet une pénétration profonde, idéale pour stimuler votre point G. Et travailler votre souplesse au passage. Elle est pas belle, la vie ?