40 "je n'ai jamais" à faire à deux pour révéler son côté torride

40 "Je n'ai jamais" à faire à deux pour révéler son côté torride
40 "Je n'ai jamais" à faire à deux pour révéler son côté torride
Las des mêmes soirées passées blotti·e·s l'un·e contre l'autre sur le canapé ? Envie d'en savoir plus sur les expériences de votre partenaire ? Ce jeu pourrait aisément vous permettre d'allier l'utile à l'agréable...
A lire aussi

Avant de s'immiscer dans notre chambre à coucher, le "Je n'ai jamais" était généralement pratiqué dans les soirées étudiantes après quelques verres de vodka mal diluée. On commençait par des questions innocentes, assis·e·s en rond autour d'une table collante, pour déraper vers des anecdotes plus croustillantes - et très clairement orientées cul. Positions, lieux insolites, situations comiques en plein acte... Chacun·e y allait de son aveu pour tenter de faire tomber les autres, et boire plus que de raison par la même occasion.

Aujourd'hui, le contexte est un peu différent. Et plutôt qu'une caisse entre potes et potentiel·le·s intérêts amoureux, on s'y prête en tête-à-tête un mardi soir pour retrouver un peu de piquant au coeur d'une relation longue. Et par longue, on entend qui s'est confortablement installée dans une routine loin d'être désagréable, mais qui nous rend tout de même nostalgique de la fougue d'antan.

"Je pense que c'est un excellent jeu auquel jouer avec votre partenaire pour ajouter une curiosité ludique à votre relation", affirme en ce sens Megan Stubbs, experte en couple et bien-être sexuel, au magazine Shape. "Il peut certainement être un début de conversation et une façon originale d'ajouter plus de profondeur à votre couple." Alors, on tente ?

Les règles du jeu

Avant toute chose, et pour les novices à qui les souvenirs évoqués plus haut ne disent absolument rien, rappelons les règles de base. Le but du "Je n'ai jamais" est, comme son nom l'indique, de confier quelque chose que l'on n'a jamais fait, mais que nombreux convives auront à coup sûr déjà expérimenté.

Typiquement : "Je n'ai jamais fantasmé sur le prof de Français", quand on se trouve en présence de notre copine à l'Oedipe évident, amoureuse depuis le premier jour de l'enseignant en question. Ou encore : "Je n'ai jamais volé de string chez H&M", devant celles qui ont fini dans la salle insonorisée avec les vigiles, puis escortées par leurs parents lors d'une walk of shame mémorable, les joues aussi rouges que le sous-vêtement de la discorde.

Si on vise juste, les personnes concernées boivent une gorgée d'alcool - et relatent l'anecdote. Si on se plante, on boit une gorgée d'alcool. Et au tour d'une autre de jouer.

Pour la spécialiste, s'y atteler avec celui ou celle qui partage notre vie est l'occasion d'apporter une touche de légèreté et de piment non négligeable. "Faites monter les enchères (il s'agit d'un jeu après tout), en ajoutant une dimension sexy si vous le souhaitez, ou une règle de retrait des vêtements si votre partenaire a ou n'a pas fait quelque chose. Vous pouvez vraiment être créatif·ve... Il n'y a vraiment aucune limite."

Elle prévient toutefois : l'établissement de quelques interdits, comme "ne pas parler des ex" ou "ne pas évoquer de façon passive et agressive les méfaits du passé" peut être judicieuse, histoire de ne pas casser l'ambiance, ni de transformer une parenthèse savoureuse en un règlement de compte blessant.

Justement, pour vous donner quelques idées, on a listé 40 questions connotées à poser lors d'une soirée dédiée. Des phrases qui ne manqueront pas de déclencher rapprochement des coeurs et des corps, confidences sur l'oreille, et fous rires occasionnels. Suivez la guide.

"Je n'ai jamais" lavé mes pieds cette semaine.
"Je n'ai jamais" lavé mes pieds cette semaine.

40 "Je n'ai jamais" brûlants à se murmurer

  • Eu un coup d'un soir sans connaître son prénom.
  • Fait l'amour en public.
  • Somnolé en pleine fellation/cunnilingus, reçu ou donné.
  • Eu un plan à trois avec des potes.
  • Essayé un plug anal.
  • Eté pris·e en plein acte dans un lieu insolite.
  • Simulé un orgasme.
  • Eté très déçu par un fantasme.
  • Fait l'amour dans un avion.
  • Eu un coup de foudre.
  • Fait une sextape.
  • Eu envie du·de la meilleur·e ami·e d'un·e partenaire.
  • Pensé à un ex en me masturbant.
  • Essayé les boules de geisha.
  • Envoyé un nude.
  • Participé à une partouze.
  • Couché avec une personne mariée.
  • Fait un bain de minuit.
  • Fait l'amour dans le lit de mes parents.
  • Avalé.
  • Essayé quelques rituels BDSM.
  • Reçu ou donné une fessée au lit.
  • Lu des livres/écouté des podcasts érotiques.
  • Essayé le pegging.
  • Porté un sextoy connecté en public.
  • Essayé la double pénétration.
  • Squirté.
  • Essayé de me masturber devant un miroir.
  • Essayé les jeux de rôle.
  • Dit des trucs cochons au lit.
  • Regardé du porno en couple.
  • Pris une pause masturbation au boulot.
  • Utilisé des sextoys pendant l'amour à deux.
  • Utilisé de la bouffe pour accentuer les sensations.
  • Pensé à quelqu'un d'autre que mon partenaire pendant le coït.
  • Sexté.
  • Sexté la mauvaise personne.
  • Regardé mon·ma partenaire s'envoyer en l'air.
  • Reçu ou donné une lap dance.
  • Essayé la sodomie.
  • Joui dans la mer, la piscine... la douche.

Après vous.