8 zones érogènes masculines dont on ne s'occupe sûrement pas assez

Les bourses, les noix, les grelots, les valseuses, le scrotum.
Les bourses, les noix, les grelots, les valseuses, le scrotum.
Arrêtez de vous concentrer (uniquement) sur son pénis et faites-lui du bien en touchant son frenulum, son sacrum et sa plante du pied.
A lire aussi
Pourquoi la fuck zone est bien plus laide que la friend zone
News essentielles
Pourquoi la fuck zone est bien plus laide que la friend zone

Le point G, c'est bien, mais se diversifier, c'est mieux. Comme la femme et son clitoris, ses seins ou encore l'intérieur de ses cuisses, l'homme a également quelques secrets excitants dont on ne soupçonnait pas forcément l'existence. Et qui lui sont souvent étrangers aussi, d'ailleurs.

Ce qui est assez rassurant dans cette histoire, c'est que si beaucoup de zones érogènes masculines ont des noms à coucher dehors, l'important reste de savoir les situer et les caresser, et non de les prononcer. On ne dira donc en aucun cas "ouh, t'aimes ça quand je te titille le frenulum ?", déjà parce qu'à part si vous sortez avec un prof de latin, ça ne décuplera pas son plaisir pré-pénétration, mais surtout parce que vous serez trop occupée à lui donner des coups de langue, à ce frenulum.

Chaque endroit doit ainsi être traité avec soin et sens de l'orientation corporelle accru, histoire de ne pas déraper au mauvais endroit par envie de (trop) bien faire. On suit donc scrupuleusement les consignes pour une découverte érotique de son partenaire du moment. La clé ? Une alternance bien mesurée entre pression et douceur, lenteur et rapidité.

1- Le frenulum

Le frenulum, c'est le frein du pénis. D'après Wikipédia, il s'agit plus précisément d'une "languette de peau qui retient le prépuce à la face inférieure du gland". Une languette fragile et qui peut d'ailleurs céder si on abuse du missionnaire façon chantier. On préférera y aller mollo mais avec des gestes sûrs.

Quand vous lui faites une fellation, amusez-vous à vous attarder sur la zone par petits à-coups de langue, et d'alterner avec la base plus sensible de son pénis. Vous pouvez aussi vous servir de votre main, en pressant le frein avec votre pouce pendant que vous effectuerez les va-et-vient habituels avec vos quatre autres doigts.

L'astuce : Ne restez pas appuyée trop longtemps, et surtout pas trop fort.

2- La plante du pied

D'accord, nous aussi on est perplexe. Mais il paraît que les hommes sont beaucoup plus sensibles de la plante du pied que les femmes. Tellement sensibles que ça leur procure une source de plaisir assez inattendue. Ne prenez donc plus ses demandes de massages de pied post boulot comme un moyen innocent de se détendre : monsieur a une petite idée derrière la tête.

Pour démarrer les préliminaires en douceur, jouez de vos doigts sur le point clé situé à un tiers du pied au sud du gros orteil, et en appuyant avec force.

L'astuce : Utilisez une serviette chaude pour humidifier, car tout est toujours meilleur quand c'est mouillé.

3- La prostate

La présence de la prostate dans cette liste n'étonnera personne, c'est l'une des zones érogènes les plus connues de l'homme. Les orgasmes de la prostate sont d'ailleurs plutôt communs, et surtout assez intenses. Moins facile d'accès, c'est justement la raison pour laquelle elle procure tant de plaisir quand on sait l'atteindre (littéralement ou non).

Pour ce faire, deux solutions : à l'intérieur ou à l'extérieur. La glande étant située dans l'anus, sous la vessie et en avant du rectum, la pénétration anale est conseillée. Le mieux est donc d'en parler avec lui avant de s'aventurer dans la région, pour savoir s'il est d'accord et aussi comment il veut procéder. S'il est partant pour essayer, glissez votre doigt avec un peu de lubrifiant en effectuant une petite pression sur l'organe. Si l'idée ne l'enchante pas, vous pouvez vous contenter de toucher la partie qui relie ses testicules à son anus - la prostate y est liée.

L'astuce : Il existe des plugs très agréables si l'envie vient de lui... et moins de vous.

4- Le pouce

Il semblerait que sucer le pouce de son mec n'ait rien d'enfantin, bien au contraire. Car quand on le met dans sa bouche et qu'on le lèche lentement, son esprit (et surtout ses sensations) se transporte ailleurs. Sur son pénis, très exactement.

Idéal pour lancer les préliminaires ou pour accroître son plaisir pendant la pénétration, on pourrait qualifier l'action de petite fellation. Faites exactement comme si c'était son sexe, et regardez-le dans les yeux par la même occasion (ce sera toujours plus simple dans ces circonstances).

L'astuce : Pratique quand on veut pimenter les choses dans des endroits publics.

Sexe couvert, sexe heureux.
Sexe couvert, sexe heureux.

5- Le pli de sa fesse

Juste là où la cuisse s'arrête et la fesse s'arrondit. Ce serait même grâce à ce point sensible que certains aiment se prendre des fessées coquines. Encore plus agréables pour la gent masculine quand elles sont données à l'aide d'un fouet qui frappe mais dont les lacets peuvent aussi caresser.

Si vous n'avez pas de budget pour investir dans du matériel SM, vos mains feront très bien l'affaire. Demandez-lui de s'allonger sur le ventre et d'écarter légèrement les jambes. Laissez courir vos doigts sur cette région et alternez entre gestes doux et plus fermes.

L'astuce : Augmentez le plaisir en le léchant depuis ses mollets jusqu'au repli.

6 - Le sacrum

Le sacrum est l'os formé par la réunion des cinq vertèbres, toujours selon Wikipedia. Rien de bien attrayant jusque là, mais la zone en forme de triangle (ou de coeur, si on a l'âme romantique) s'avère particulièrement sensible chez les hommes - la faute aux nerfs qui le relient à ses parties génitales.

La meilleure façon de lui accorder une attention toute particulière, c'est de le brusquer. On se place donc à califourchon sur les fesses de son mec et on le masse sans y aller par quatre chemin. Avec ses pouces, avec le plat de sa main, on fait quand même gaffe à ne pas lui briser, personne ne veut finir avec un sacrum fracturé façon Marine Lepen et son accident de piscine de 2013 .

L'astuce : Le site Shape conseille même des mouvements dits de "karaté doux" pour intensifier la sensation.

7- Les tétons

Vous avez déjà essayé de pincer ou de mordre (gentiment) les tétons de votre cher et tendre ? Souvent, il réagit au quart de secondes. Les tétons sont déjà sensibles chez la femme mais chez l'homme c'est une autre histoire. Tous ne sauront pas apprécier le geste, mais ceux qui aiment ça seront comblés par vos caresses.

Placez un glaçon dans votre bouche et embrassez, léchez et sucez doucement ces petites zones roses en érection. Ça vous fait penser à autre chose ? Tant mieux, c'est aussi une bonne idée de tester le procédé sur autre chose, justement.

L'astuce : L'utilisation de pinces qui concentreront le sang et intensifieront l'effet garde-à-vous.

8- Le scrotum

La couille est un temple, comme l'écrivait GQ, et à ce titre, mérite beaucoup d'attention. Et comment parler de couille sans s'attarder sur le scrotum, ce sac de peau et de nerfs qui entoure les boules si fragiles de votre homme et qui a besoin de douceur, de caresses et d'une stimulation qui lui est propre.

Approchez-le avec vos mains pendant une fellation ou votre bouche et votre langue pendant que vous masturbez votre partenaire.

L'astuce : Déguster une boisson très chaude juste avant pour augmenter la température de sa langue. Vous verrez, toute sensation sera exacerbée.